Le procès de deux ex-agents secrets français soupçonnés de trahison au profit de la Chine s’est ouvert, lundi, devant la Cour d’assises spéciale de Paris. Il se déroulera à huis clos afin d'”empêcher la divulgation d’informations touchant à la défense nationale”.