De nombreuses féministes ont vivement réagi dès lundi soir aux nominations d’Éric Dupond-Moretti au ministère de la Justice et de Gérald Darmanin à l’Intérieur, le premier étant accusé de propos sexistes et le second ayant une plainte pour viol en cours d’investigation.