L’arrivée de l’avocat pénaliste Éric Dupond-Moretti, connu pour ses sorties fracassantes contre les magistrats, crispe les syndicats qui l’attendent au tournant sur les réformes en cours.