Tandis que les négociations ont été interrompues, jeudi soir, entre la direction d’Air France et les syndicats de pilotes, la grève se poursuit avec un avion sur deux bloqué sur le tarmac. Les discussions doivent reprendre vendredi.