Utilisées pour agrémenter les plats, les câpres auraient également un potentiel médicinal. Elles recèlent un composé, la quercétine, qui agit sur des protéines dites KCNQ. Des protéines qui forment des canaux potassiques, lesquels régulent l’entrée et la sortie des ions potassium dans les…