Un document de l’IGPN révèle qu’un policier a réalisé un “étranglement arrière” sur Cédric Chouviat, décédé deux jours après ce contrôle policier. Le suspect a été mis en examen pour “homicide involontaire”.