Décidé à faire avancer les relations entre Paris et Alger, le président français a confié vendredi une mission à l’historien Benjamin Stora pour que “l’histoire de la guerre d’Algérie soit connue et regardée avec lucidité”. Ce dernier devra rendre ses conclusions d’ici la fin de l’année.