Une semaine après l’incendie de la cathédrale de Saint-Pierre-et-Saint-Paul, le parquet de Nantes a requis, samedi, le placement en détention d’un bénévole du diocèse, affecté à la garde de l’édifice. Il a été mis en examen pour “destructions et dégradations par incendie”.