Des observations sur une centaine de patients guéris récemment de la Covid-19 suggèrent que la majorité des patients conserveraient, au moins à court terme, des séquelles cardiaques de leur infection.