L’article 1er de la loi sur la PMA pour toutes les femmes a été adopté en deuxième lecture mercredi soir par l’Assemblée nationale, malgré l’opposition de la droite. Le texte interdit toutefois certaines pratiques en France, comme le don d’ovocytes au sein d’un couple de femmes ou la PMA post-mortem.