Une recette dénichée dans un vieux grimoire médical à base d’ail, d’oignon et de vin aurait une puissante activité antibactérienne, selon une étude britannique. Ce n’est pas la première fois que la médecine moderne s’inspire de traitements traditionnels.