Le laboratoire français Sanofi a été mis en examen pour “homicides involontaires” dans l’enquête sur la commercialisation de la Dépakine, anti-épileptique au coeur d’un scandale sanitaire depuis des années.