Le Quai d’Orsay a annoncé, lundi, que la France renonçait à ratifier l’accord d’extradition avec Hong Kong en raison de l’imposition par la Chine d’une loi de sécurité controversée dans l’ancienne colonie britannique.