Trois jours après la signature d’un accord entre les Émirats arabes unis et Israël, Emmanuel Macron a affirmé, dimanche, à Mahmoud Abbas, le président de l’Autorité palestinienne, que la reprise des négociations de paix restait “une priorité”.