Une récente étude souligne le besoin urgent d’améliorer la représentation des femmes en cardiologie. Les résultats révèlent en effet que le manque de femmes en tête des études impacte profondément les personnes à qui profite la recherche.