Beaucoup de patients se plaignent de symptômes persistants après leur infection à la Covid-19. Que ressentent-ils vraiment ? De quelles preuves dispose-t-on pour objectiver au mieux leur souffrance et la comprendre ? Et comment prend-on ces patients en charge actuellement en France ?