Le 20 août 1940, quelques semaines après l’armistice, un premier acte de déportation était commis par les nazis en France. Au départ d’Angoulême, près de 900 républicains espagnols étaient dirigés vers Mauthausen, en Autriche, puis vers l’Espagne. Longtemps oublié, ce convoi fait aujourd’hui l’objet d’un travail mémoriel.