L’être humain n’est pas le seul à pouvoir être infecté par le coronavirus SARS-CoV-2. Selon une analyse de la protéine cellulaire ACE2, de nombreuses autres espèces sont susceptibles de l’être, notamment les grands singes.