Une étude récente réfléchit sur le potentiel infectieux des eaux usées qui rassemblent les déjections humaines pouvant être contaminées par le coronavirus. Ces eaux peuvent-elles être une voie de propagation du coronavirus ?