L’ancien président de la République François Hollande a jugé, dimanche soir, sur France 2, que les auteurs de l’attentat du 7 janvier 2015 contre Charlie Hebdo avaient “perdu” car ils n’avaient pas réussi à “diviser les Français”. Le procès des terroristes s’ouvre mercredi.