Charlie Hebdo a décidé de republier les caricatures de Mahomet qui en avaient fait une cible des jihadistes, a annoncé, mardi, le journal avant l’ouverture du procès de l’attentat qui a fait 12 morts en janvier 2015.