Au premier anniversaire du lancement du Grenelle contre les violences conjugales, plusieurs associations ont regretté son “bilan en demi-teinte” lors d’une visioconférence jeudi, la ministre Élisabeth Moreno s’engageant de son côté à poursuivre les efforts entamés il y a un an.