Une interface cerveau-ordinateur s’appuie sur le machine learning pour obtenir des résultats sans précédent, offrant aux patients atteints de paralysie une nouvelle autonomie.