La lumière du soleil, la température et la promiscuité avec d’autres microbes font partie des facteurs environnementaux qui favorisent l’inactivation des agents pathogènes viraux dans les eaux de surface. Malheureusement, ces derniers semblent s’habituer au changement climatique ce qui les rend…