Accusé par la droite de laxisme sur les questions sécuritaires, Emmanuel Macron entend faire de la lutte contre les violences sa priorité, à l’occasion du séminaire de rentrée du gouvernement, qui se tient mercredi en visioconférence.