Alors que le débat fait rage autour de la 5G, le chef de l’État a clairement choisi son camp, lundi, et moqué les personnes mettant en avant les possibles risques sanitaires liés à cette nouvelle technologie.