Dans une récente étude d’envergure menée dans dix pays européens, la consommation d’aliments mal notés par le Nutri-Score est associée à un risque de mortalité plus élevé.