Le président de la région Hauts-de-France a clairement fait comprendre dans deux interviews, samedi et dimanche, qu’il comptait représenter la droite lors de l’élection présidentielle de 2022.