Alors que l’origine embryonnaire de certains tissus est encore mal connue, une équipe marseillaise vient pour la première fois de décrire les processus dynamiques qui sous-tendent la formation des ganglions lymphatiques.

QuiTuSais
ven 18 sep 2020 – 14:33