Entériné lors du Grenelle contre les violences conjugales, le bracelet anti-rapprochement, qui doit tenir éloignés les conjoints violents de leurs victimes, entre en vigueur en France vendredi. Un dispositif défendu par les associations de défenses de victimes de violences conjugales bien que considéré comme insuffisant.