Une information judiciaire a été ouverte, en août, à Paris, à l’encontre de la banque BNP Paribas, pour complicité de crimes contre l’humanité commis au Soudan, a révélé, jeudi 24 septembre, une ONG. L’Établissement est déjà visé par une enquête liée au génocide au Rwanda.