L’attaque à l’arme blanche, vendredi, près des anciens locaux de Charlie Hebdo, est une nouvelle épreuve pour les habitants du quartier du 11e arrondissement de Paris, cinq ans après les attentats.