Deux progestatifs massivement prescrits aux femmes sont associés à un risque accru de méningiome. L’ANSM a émis des recommandations pour les femmes sous traitement et tiendra une consultation publique pour répondre aux question sur YouTube.