La couche blanche et cotonneuse qui recouvre le camembert est le fruit d’une sélection humaine comme la domestication du chien à partir du loup, révèle une étude menée par des chercheurs du CNRS d’AgroParisTech. Les chercheurs ont analysé le génome de la moisissure Penicillium camemberti, et ont…