La France, “en retard” dans le déploiement de la 5G au grand dam du gouvernement, lance l’attribution des premières fréquences, qui devrait rapporter plusieurs milliards d’euros à l’Etat.