Une récente méta-analyse confirme que l’adiposité qui se dépose au niveau du ventre accroît le risque de mourir prématurément, toutes causes de mortalité confondues.