“C’est un thème sensible”, a souligné le ministre de la Santé Olivier Véran jeudi à l’Assemblée, lors de l’examen d’une proposition de loi visant à allonger le délai légal pour recourir à l’avortement, faisant preuve de prudence face à une majorité beaucoup plus allante.