Après l’attaque le week-end dernier d’un commissariat à Champigny-sur-Marne, aux portes de Paris, les syndicats de police, reçus mardi par le ministre de l’Intérieur, dénoncent une escalade de la violence à leur encontre. Comment expliquer cette hostilité entre certains jeunes de quartier et la police ? Analyse.