En annonçant mercredi un couvre-feu à partir de 21 h en Île-de-France et dans huit métropoles, Emmanuel Macron a, semble-t-il, sonné les professionnels du spectacle qui se remettaient timidement du confinement. Déterminés à ne pas laisser mourir leur profession, ils réclament des aménagements.