Une expérience scientifique démontre que le port du masque n’a aucun impact sur les échanges en oxygène et dioxyde de carbone dans l’organisme chez les personnes saines ou ayant des problèmes respiratoires.