Plusieurs responsables politiques ont participé dimanche aux rassemblements organisés au surlendemain de la décapitation de Samuel Paty, l’enseignant assassiné vendredi 16 octobre à Conflans-Sainte-Honorine, mais pas toujours dans un climat d’union.