Deux jours après l’assassinat d’un professeur d’histoire-géographie à Conflans-Sainte-Honorine dans les Yvelines, le Conseil de défense présidé par Emmanuel Macron dimanche a annoncé des actions “concrètes” sur les messages de haine ou encore la sécurité scolaire.