La responsabilité d’Abdelhakim Sefrioui, prédicateur islamiste connu du renseignement français, est mise en cause dans l’enquête sur l’assassinat de Samuel Paty, décapité à Conflans-Sainte-Honorine. Placé samedi en garde à vue, l’extrémiste religieux est un homme “dangereux”, à en croire de nombreux observateurs musulmans.