En prenant position en faveur de l’union civile pour les homosexuels, le pape François se différencie de ses prédécesseurs. Mais si ses propos dérangent l’aile conservatrice de l’Église catholique, ils sont loin de remettre en cause la doctrine, selon le militant LGBT catholique Anthony Favier.