L’ONG humanitaire BarakaCity, accusée par le gouvernement de faire le jeu de l’islamisme radical, a été dissoute, mercredi, en Conseil des ministres. Le gouvernement l’accuse de “relations au sein de la mouvance islamiste radicale” et de “se complaire à justifier des actes terroristes”, a précisé le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin.