L’exécutif réunit vendredi un conseil de défense au lendemain de l’attentat jihadiste qui a fait trois morts à Nice et suscité une immense vague d’émotion dans le pays et à l’étranger. Un homme de 47 ans, soupçonné d’avoir été en contact avec l’assaillant, a par ailleurs été placé en garde à vue jeudi soir.