Après une forte hausse des signalements observée au printemps, les associations françaises craignent une nouvelle recrudescence des violences conjugales pendant le deuxième confinement pour lutter contre l’épidémie de Covid-19. Des dispositifs de sécurité comme de prévention ont à nouveau été mobilisés.