Quatre jours après l’attentat de Nice, le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, a annoncé, lundi, qu’il se rendrait en fin de semaine en Tunisie et en Algérie pour remettre aux autorités une liste d’individus radicalisés que la France souhaite expulser.