Une méta-analyse indique que les symptômes intestinaux sont le signe d’une possible infection au SARS-CoV-2, même lorsqu’ils ne sont pas accompagnés de troubles respiratoires.