Le Danemark va abattre la totalité des 17 millions de visons élevés sur son territoire en raison d’une mutation du coronavirus qui « menace l’efficacité d’un futur vaccin », selon la Première ministre Mette Frederiksen. Faut-il paniquer ?